Le blog de la CGT des Hôpitaux du Val de lorraine

Ce blog est destiné à faire circuler l’information au sein de nos établissements tout en laissant la possibilité aux agents, sans distinction aucune, de témoigner de leurs préoccupations vécues au quotidien. Il a pour but de vous donner les renseignements utiles sur vos droits et de vous livrer les commentaires, les actions et revendications de nos représentants CGT siégeant dans les différentes instances de nos établissements. Chacun peut proposer un article ou un commentaire, mais dans le respect strict des autres.

 

Publié par CGT

Viavoice a interrogé un échantillon de Français sur leur vision de la longévité.

 

La conception positive de la longévité, soulignée tout particulièrement dans la première partie des résultats d'un sondage (à télécharger ci-dessous) mené par l'institut Viavoice pour le groupe mutualiste Aesio*, cacherait notamment un déni des risques liés à l'âge. Cela fait partie des conclusions de l'analyse des données portée par les sociologues Arnaud Zegierman et Serge Guérin. "Ainsi, alors que les Français souhaitent majoritairement vieillir à leur domicile et que ce sentiment se renforce avec l'âge, ils n'aménagent que marginalement leur logement", indique le document détaillant le sondage. 88% des personnes interrogées de plus de 65 ans considèrent que le domicile constitue la solution idéale pour bien vieillir. C'est un constat plutôt fréquent dans les sondages d'opinion consacrés à ce sujet. Mais plus de 66% des répondants reconnaissent en même temps ne pas avoir du tout aménagé leur logement pour l'adapter aux besoins liés à l'âge. Seulement 15% d'entre eux y ont pensé.
Cet extrait des résultats souligne la vision plutôt positive de la longévité.
Cet extrait des résultats souligne la vision plutôt positive de la longévité.


Au passage, les personnes interrogées épinglent globalement le manque d'information sur le vieillissement. Un quart d'entre eux considèrent n'avoir aucune connaissance des services permettant de se préparer à l'avancée en âge. 30% ignorent les modalités des aides sociales existantes à l'égard des séniors. Et 36% déplorent un manque d'information sur les aides pratiques et financières pour les aidants. Un peu plus de la moitié (51%) des répondants relatent ne pas savoir où se renseigner et 41% ne pas savoir anticiper les difficultés et les besoins qu'ils auront quand ils auront atteint le grand âge.

Par ailleurs, l'échantillon place en premier la prévention dans les priorités pour améliorer le bien-être des séniors. Parmi les propositions qui leur ont été faites, 66% ont choisi celle d'"éloigner le risque de perte d'autonomie physique et neurologique", suivie à 42% du maintien des liens sociaux ou de la proposition de "rester en connexion avec la société".
 

Méthodologie d'enquête

Le groupe Aesio a chargé l'institut d'études Viavoice d'interroger du 29 mars au 4 avril un échantillon de plus d'un millier de Français sur leur perception de la longévité. Il est précisé dans le document agrégeant les résultats que la représentativité de l'échantillon a été assurée par "la méthode des quotas appliquée aux critères suivants : âge, sexe, profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d'agglomération". Au final, les réponses à plus d'une quinzaine de questions sont publiées.

 

Étude : réussir la société de longévité, mai 2018 [PDF]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article