Le blog de la CGT des Hôpitaux du Val de lorraine

Ce blog est destiné à faire circuler l’information au sein de nos établissements tout en laissant la possibilité aux agents, sans distinction aucune, de témoigner de leurs préoccupations vécues au quotidien. Il a pour but de vous donner les renseignements utiles sur vos droits et de vous livrer les commentaires, les actions et revendications de nos représentants CGT siégeant dans les différentes instances de nos établissements. Chacun peut proposer un article ou un commentaire, mais dans le respect strict des autres.

 

Publié par CGT

Face au présentéisme au travail, qui consiste à dépasser ses heures de présence ou à assumer son poste malgré une défaillance physique, quelques explications.

 

Le présentéisme, ça coûte très cher à l'entreprise. Il s'agit du fait de rester tard au travail juste pour se faire bien voir par son patron. Ça, c'est très Français. Dans les pays du nord de l'Europe ou au Canada, par exemple, c'est le contraire : si on reste tard, ça peut être mal vu parce que ça veut dire qu'on n'a pas été productif. "Dans la mentalité française, ce n'est pas bien de partir de bonne heure, ce n'est pas bien d'aller se reposer quand on est fatigué, donc il faut essayer de casser tous ces tabous", explique Roger Letienne, président d'Optisantis.

Un présentéisme qui coûte cher

Mais le présentéisme, c'est aussi le fait de venir travailler quand on n'est pas en forme. Et si ça peut paraître pratique à court terme pour l'entreprise, au final, cela lui revient très cher. D'après une étude, le présentéisme en France coûte au minimum 14 milliards d'euros par an. Comment l'expliquer ? Un employé qui vient travailler lorsqu'il est malade est moins productif et surtout, il se fatigue.

>LIRE LA VIDEO ICI<

avatar
      franceinfo     France Télévisions

Mis à jour le 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article